Flaw
État

Bonsoir,

C’est incroyable ça.

Je pense que je n’arriverais jamais à trouver un bon titre.

RainBoom

Tout d’abord, petite chanson à écouter pendant cet article :

Fade | Doctor Who   ~ Moriartea

Donc, bonjour ! Ou bonsoir. Généralement, j’aime bien dire « Bonsoir ». Je sais, je sais, j’avais dit que je reviendrais plus vite, tout ça tout ça. Mais bon, que voulez-vous ? Le travail, les études, les koupains (J’en profite pour passer une pitite dédicace à Riri et Loulou. keur keur keurkeur). Et, pour en revenir au blog, et bien, j’ai oublié. Enfin non. J’ai pas vraiment oublié. Mais je sais pas, je suis pas trop dans l’optique d’écrire en ce moment. Même si j’en ai l’envie hein. C’est juste que je n’arrive pas à le mettre en forme. Du coup, bah ça donne ceci. Du beau bullshit à l’état pur. Mais bon. On à qu’a dire que c’est fait exprès. Si si, je suis sûr que ça peut marcher, vous verrez.

Enfin bref, je viens ici pour passer le temps, mais aussi car j’aime ce blog. J’ai l’impression de pouvoir faire ce que je veux, et ça, bah, c’est bien. En même temps, je suppose que vous n’êtes pas beaucoup à lire ces pavés alakon, mais ça me fait plaisir quand même figurez vous. J’essaye d’écrire comme je peux, je sais que je n’ai pas la fameuse « fibre de l’écrivain », mais je m’en fous, j’aime bien écrire comme je parle, ça fait plus personnel. Après, je sais pas hein, si ça se trouve, c’est une horreur à lire. Mais bon, va falloir faire avec désolé.

Et donc, aujourd’hui, on va parler un peu de moi, je pense que j’en ai besoin donc je vais faire ça. (Ah oui, j’écris mes pensées à l’écrit, du coup, ça risque d’être déroutant.)

J’ai donc envie de parler d’une période assez récente, qui est maintenant terminée. (Enfin, je crois). C’est une période qui fut quand même un peu difficile à vivre pour moi, mais qui m’a permis de beaucoup réfléchir, et de grandir.

Tout ça à donc commencé en début du mois de Juillet 2014, à partir du moment où j’ai rencontré ma « copine » de l’époque, une chose plutôt « nouvelle » en quelque sorte puisque cela faisait longtemps. C’est en tout cas, grâce à elle que je suis en partie, ce que je suis maintenant. Pas totalement, mais en partie quand même. (Donc si je suis un connard, c’est sa faute hein.) C’est aussi grâce à elle que j’ai pu oublier une partie de mes soucis, complexes etc. Ce qui m’a forcément fait me sentir mieux dans ma peau. C’était vraiment bien.

Vint ensuite le moment de mon voyage en Hollande, avec Robin, mon BFF, pour un dernier voyage ensemble (18 ans oblige). Et ce voyage fut F.A.N.T.A.S.T.I.Q.U.E vraiment. J’ai pu rencontrer des personnes vraiment cool, et d’autres vraiment moins. Pendant ce voyage, j’ai pu voir et vivre des choses extraordinaires. J’ai pensé durant tout le long du séjour que j’étais arrivé au meilleur moment de ma vie. Et je le pense toujours. J’avais réussi à réunir tout mes critères pour y arriver, et j’étais absolument heureux. J’avais mon Bac, j’étais pris dans mon Université (R&T I luv u ♥), j’avais une superbe copine, des potes merveilleux et j’étais dans un pays vraiment cool.

Après ce voyage (Je vous passe les détails du Road-Trip relou en Bretagne pendant 3 semaines), retour à la réalité. (Omg, c’est vachement cliché cette phrase.) Retour dans ma ville, enfin plus pour longtemps car je partais sur Annecy pour ce fameux DUT. J’y allais seul, sans connaitre personne. J’allais enfin bosser dans le secteur que je souhaite, et même bosser tout court (Merci l’alternance). Mais problème: Je navigue entre 3 villes différentes (Grenoble – Chambéry – Annecy) et franchement, c’est pas pratique pour pouvoir voir des gens. Surtout sa copine. Alors on pense que ça fonctionne, que les week-ends et les vacances ça sera possible. Mais même avec l’envie, non. Non. Non. Ça ne fonctionne pas. J’ai pu en faire les frais. Bon, au bout de deux-trois mois certes, mais ça reste un échec sur le long terme.

Enfin bref. J’arrivais donc dans l’entreprise, tout se passait bien. C’était fantastique. Un bonheur. Mais arriva ensuite l’IUT.

Franchement, L’Université, c’est top. Surtout celle ou je suis actuellement. Mais faut s’habituer. Surtout que je fais des voyages, car j’habites pas sur place. Beh oui, si je peux économiser un loyer, j’en profite. 25 km de distance, mais mettre deux heures pour rentrer chez soi, c’est une horreur. Surtout quand on habite chez quelqu’un qui n’est pas du même monde. Et la cohabitation deviens rapidement difficile.

Mes débuts à l’Université furent donc assez difficiles. Déjà, c’est vrai que se retrouver tout seul, c’est déjà pas marrant. On te laisse te démerder pour remplir les documents de la mutuelle, les aides, les contrats, les papiers administratifs, le stress, les arrêts maladies, tout ce qui fait la vie adulte en somme. Et ça franchement, quand tu repenses que même pas deux semaines avant, t’étais considéré comme un lycéen, bah ça fout un coup.

Heureusement, certaines personnes furent là pour moi, pour m’aider à ne pas péter un câble, pas abandonner. Et ça, je les en remercie. Pas besoin de les citer, je sais qu’elles se reconnaîtront. Le début d’année fut donc une période très difficile, vu le nombre de mes repères disparus. Alors, du coup, il faut du temps. Il faut du temps, pour s’accommoder au trajet, aux responsabilités, pour se reposer, pour réussir à mélanger loisir et travail.

Alors du coup, y a eu de la casse dans tout ce bordel. La copine est partie, grosse grosse fatigue, plus de jeux-vidéos (Enfin BEAUCOUP moins :'( ) et surtout, moins de temps pour voir les potes.

Ce fut difficile, j’ai essayé, puis enfin, j’ai réussi. J’ai réussi à trouver mon rythme, mes projets, mes envies, mes nouveaux amis. J’aurais pris 8 mois. 8 putain de mois. Et bordel, que c’est long. Mais une fois que c’est fait, on se sent mieux. Et c’est là qu’on prend plaisir. Je suis dans cette période actuellement. Et j’en suis content.

J’ai passé des années horribles au lycée, des gens toujours plus cons, les uns que les autres, une formation bidon avec des gens bidons, et des profs de spécialités bidons. (Pas tous hein.) Et ça aussi ce fut difficile. Mais c’est fini maintenant.

Maintenant, je me sens tellement bien à l’université, j’ai une bande de potes géniaux, des cours fantastiques, des profs énormes et une VRAIE formation. J’en arrive même au point où je n’ai plus envie de retourner au boulot pendant deux semaine. Chose que je n’aurais jamais cru deux mois auparavant. Mais c’est un fait, j’aime ma vie étudiante. Je l’aime putain. Elle est tellement mieux que ma vie d’il y a un an. C’est incroyable comme en un si petit laps de temps, ma vie à pu changer. Il y a eu des hauts et des bas. Même beaucoup de bas, mais au final, tu sais que ça en vaut la peine, et t’as envie de continuer.

Je sais très bien que tout ne va pas rester comme ça, que tout ne peut pas rester à sa place. Que je puisse rater mon diplôme, me faire virer ou une autre connerie dans le genre. Mais franchement, je m’en fous. Je suis bien. Même si certains de mes potes partent (Stage + 2e année oblige), et bien tant pis. Ça sert à rien de se lamenter. A quoi ça sert de bader sur le temps qui passe si je n’en profite pas ? Il reste 3 semaines, dont une où on pourra tous se revoir, et on en profitera putain.

C’est pas la fin d’une époque, mais quand même un peu. Alors autant se marrer jusqu’au bout.

En résumé, il s’en est passé des choses en 8 mois et je ne regrette rien. « Ça fait les pieds ». (Merci Papa)

Voilà ou j’en suis pour le moment.

J’aurais donc mis 5 heures pour écrire ce pavé. Mais, j’en suis fièr, ça m’a permis de réfléchir, de tout remettre en ordre, même si ça ne l’est pas dans mon texte.

Au final, je voudrais juste dire : MERCI.

Merci à tous les connards sur qui j’ai pu m’énerver. Grâce à vous, j’ai pu développer ma répartie.

Merci à mes années lycéennes pour m’avoir montré qu’on pouvait toujours trouver plus con que soit.

Merci à elle, si jamais elle me lit. C’était cool. Franchement.

Merci à ma prof de Méca pour m’avoir fait détester ça. (Sans déconner, j’aurais pu finir là dedans si ça se trouve.)

Et surtout, Merci à ceux qui sont là pour moi. Ça fait zizir. <— (Rules N°1 : Toujours réussir à niquer une phrase touchante)

See ya,

Kriworr

Cet pavé est dédié à : Loulou, Riri, PetitCo, Lol, Acyclus, Robin, Emma, ma fragilité, mon pc et Microsoft.

Hello,
En passant

Les trucs en vrac.

Hello you,

Ça fait un petit moment que j’ai pas posté un petit truc. Peut-être le manque de temps ?
Ch’ais pas, j’ai quand même pas mal d’espace pour rien foutre. ‘Fin bref, ça me fait plaisir d’écrire un peu, ça faisait longtemps.

Donc, du coup, pour les petites news, je suis toujours Kiliann, j’ai maintenant 18 ans (Et ça c’est sympa). Toujours en R&T en alternance. Et je m’amuse bien.

J’ai pas trop eu la motiv’ ces derniers temps de continuer mon site, bien que j’en ai l’envie, mais OMG cette flemme.

Mais je me bouge quand même le cul car, du coup, je le re-code entièrement à la main. Donc V4 ou V3.5 ? Je sais pas, pt’être que j’m’en fout.

Donc, pourquoi soudainement, je me permet de ré-écrire ici ? Ben, je sais pas.

Je vois pas mal de mes potes prendre un petit Tumblr et se mettre à écrire. Du coup, en tant que copieur professionnel, bah j’veux faire la même chose. Nan, en fait, ça m’a juste donné envie de m’exprimer un peu. Sur certains sujet etc.. Mais vu que je suis un peu nul en écriture, bah je dis rien d’intéressant.

Mais j’ai quand même l’espoir qu’on me lise un peu quand même.

Je sais pas trop décrire ma situation en ce moment, c’est assez tendu avec les cours, tout ça, le boulot, les voyages tout ça. Mais je pense que ça va. Enfin je crois ?

Fin bref, tout ça pour dire: Coucou, me revoilà ! Je sais pas trop pour combien de temps, mais je suis là.

Donc attendez-vous (peut-être) à de nouveaux articles.

Enfin, si y’a quelqu’un.